CHANEL NEWS

00/5
fastes-de-cour-ceremonies-royales

Fastes de cour & cérémonies royales

Le costume de cour en Europe 1650-1800 au Château de Versailles

Pour la première fois, une exposition est consacrée à la mode de grandes monarchies européennes du XVIIe siècle jusqu’au début du XIXe siècle. Présentée exclusivement au Château de Versailles, elle rassemble plus de deux cents oeuvres : costumes d’apparat, bijoux et joyaux de cérémonies, ainsi que des peintures célébrant des scènes de cour. « Le costume de cour a connu son âge d’or sous Louis XIV, » rappelle Karl Lagerfeld. « Le Château de Versailles est donc le cadre idéal et le lieu magique, pour montrer un mode de vie impossible à imaginer aujourd’hui. »

L’exposition se tiendra jusqu’au 28 juin et est réalisée grâce au mécénat de la Maison Chanel.

jerry-hall

Jerry hall

Interview avec Karl Lagerfeld

Pourquoi avez-vous choisi Jerry Hall pour cette brochure accessoires Printemps-Été 2009 ?

KL : Je connais Jerry Hall depuis qu'elle a 15 ans et j'ai toujours aimé son côté "somptueux" et généreux. J'aime sa peau, son teint, ses cheveux, son allure générale.

Est-ce la première fois que vous la photographiez ? Avez-vous d'autres projets avec elle ?

KL : Je l'ai déjà photographiée il y a longtemps, au tout début de ma carrière de photographe et j'ai toujours été en contact avec elle. Aujourd'hui je l'ai aussi photographiée pour la couverture d'un livre sur elle.

Claudia Schiffer, Christie Turlington et maintenant Jerry Hall, en quoi ces super-modèles des années 80 et 90 sont-elles emblématiques de la féminité ?

KL : Ce sont des femmes à la personnalité forte. Elles n'ont pas de problème : ni avec l'âge, ni avec le temps, la vie ou l'évolution de la mode. Et c'est ce que j'aime en elles.

Pourquoi aimez-vous l'écrivain Colette ?

KL : Pour moi, Colette est l'écrivain français et l'écrivain femme par excellence.

Pourquoi vous êtes-vous inspiré de "Chéri" ? Il y avait déjà des références à ce livre dans "Karl Lagerfeld: 7 Fantasmes of a Woman". Que vous évoque ce livre ? Pourquoi avoir repris ce thème d'une femme mûre avec un homme plus jeune ?

KL : Un proverbe d'Oscar Wilde dit : "Chez un homme on recherche son avenir, chez une femme son passé". C'est toute l'idée de la séduction même qui est résumée là et qui me plaît. Celle d'un tout jeune homme fasciné et attiré par ce qui fait une femme : sa garde-robe, son parfum, ses gestes, son allure...

Pour quelle(s) raison(s) avez-vous choisi Baptiste Giabiconi pour "Chéri" ?

KL : En lisant la première page du livre et la description qui est faite du personnage, on comprend que Baptiste est le portrait de Chéri. Il est aussi le mannequin homme qui monte en ce moment.

Où avez-vous pris les photos ?

KL : Dans un studio où nous avons reconstitué la chambre d'une femme, d'une courtisane.

Que vous apporte la photographie ? Pour quelles raisons avez-vous choisi ce medium pour vous exprimer ?

KL : De façon générale j'aime les images et j'aime faire des images que ce soit de la photo, des dessins, de l'édition ou autres.

cheri-a-novel-by-colette

Chéri, un roman signé colette

Ce roman écrit par Colette en 1920 appartient à l’univers littéraire de Karl Lagerfeld. Il s’en inspire librement pour les photos du catalogue des accessoires du Printemps-Été 2009 qui met en scène une femme (la star Jerry Hall) et son amant beaucoup plus jeune qu’elle (le mannequin Baptiste Giabiconi). « Chéri » raconte en effet l’histoire de Léa de Lonval, une ancienne courtisane qui tombe amoureuse, à l’approche de la cinquantaine, d’un jeune dandy Fred Peloux, dit « chéri ». Ce beau jeune homme de 25 ans, fils d’une riche courtisane, est entouré et choyé par les demi-mondaines excentriques et libres des années 20. Oisif et narcissique, il vit six années de passion avec cette élégante femme qui lui apportera toute son expérience, avant de la quitter pour épouser Edmée, la très jeune fille d’une riche amie de sa mère. Roman de la passion et de la désillusion, ce court récit dépeint un certain milieu mondain parisien de la Belle Epoque — celui qu’ont bien connu Colette et Mademoiselle Chanel durant ces années d’insouciance.

Partager

Le lien a été copié