CHANEL NEWS

credits
credits

François Kollar Escalier chez Chanel, 1937 / vue d'exposition, Alice Sidoli © Jeu de Paume, 2016

francois-kollar-exhibition-in-paris

François Kollar Escalier chez Chanel, 1937 / vue d'exposition, Alice Sidoli © Jeu de Paume, 2016

FRANÇOIS KOLLAR
EXPOSITION AU JEU DE PAUME

Première rétrospective de l'ensemble de l'œuvre de Kollar en France, l'exposition "Un ouvrier du regard" présente un panorama de ses travaux à travers plus de 130 tirages des années 1930 à 1960 en Europe. D'origine hongroise, le photographe est l'un des plus grands maîtres du reportage industriel en France au XXème siècle.

François Kollar s'affirme dans la prise de vue publicitaire et collabore pendant de nombreuses années avec des magazines tels que "Harper's Bazaar", publiant 200 images de mode ainsi que des portraits jusqu'en 1946. En photographiant les modèles, les publicités des grandes maisons et les personnalités de la mode de l‘époque dont Gabrielle Chanel, il expérimente diverses techniques modernes de prises de vues et travaille avec une grande liberté des compositions originales : contrejour, double-exposition, surimpression, solarisation ou réflexion dans un miroir comme ici avec cette mannequin dans les escaliers de la rue Cambon.

L'exposition s'organise chronologiquement autour du parcours du photographe, en partant de ses expérimentations puis de ses travaux pour la publicité et la mode. Son travail documentaire sur les mutations du monde du travail dans les années 1930 constitue le cœur de cette rétrospective qui se termine sur ses reportages industriels des années 1950-1960 en Afrique-Occidentale Française et en France.

Jeu de Paume
1, Place de la Concorde, 75008 Paris
Du 9 février au 22 mai 2016

credits
credits

© Julien Mignot

silver-tweed

© Julien Mignot

TWEED ARGENT

Ce tweed exclusif de la collection Printemps-Été 2016 a été inspiré par l'univers du voyage et de l’aviation.

Il nécessite un travail exceptionnellement méticuleux : en moyenne, 200 mètres de tweed classique sont tissés par jour, contre seulement 7 mètres de celui-ci.

credits
credits

*Citation de Mademoiselle Chanel extraite de "L’Allure de Chanel" de Paul Morand (Éditions Hermann, 1997 p.54)

jersey

*Citation de Mademoiselle Chanel extraite de "L’Allure de Chanel" de Paul Morand (Éditions Hermann, 1997 p.54)

JERSEY

"En inventant le jersey, je libérai le corps, j’abandonnai la taille, je figurai une silhouette neuve"* déclare Gabrielle Chanel.

Dès 1913, la couturière choisit de tailler des vêtements dans cette matière "simple" qu'est le jersey, une étoffe tricotée sur machine, réservée aux sous-vêtements masculins et aux tee-shirts de marins. Ce matériau devient l'instrument de son succès. Seulement 3 ans après ses premières créations, un journaliste américain commente : "Chanel a une maîtrise absolue de son art, et son art s’appelle jersey."

Cette maille, considérée comme trop souple pour s'ajuster à une coupe près du corps, plaît à Mademoiselle : confortable et fluide, elle en fait des modèles faciles à porter, qui créent l’engouement et redessinent la silhouette féminine.

Partager

Le lien a été copié