CHANEL NEWS

the-cruise-collection-in-seoul

LA COLLECTION CROISIÈRE À SÉOUL

Le défilé Croisière se déroulera le 4 mai 2015 au Dongdaemun Design Plaza au cœur de Séoul.

Après Paris, New York, Los Angeles, Miami, Venise, Saint-Tropez, Cap d’Antibes, Versailles, Singapour et Dubaï, Chanel fait vivre l’esprit Croisière dans la capitale coréenne.

hyeres-festival-fashion-winner-announced

GRAND PRIX MODE DU FESTIVAL D'HYÈRES

Hier soir, en clôture du 30ème Festival International de Mode et de Photographie à Hyères, le Jury Mode a remis exceptionnellement non pas un mais deux prix dans la catégorie Mode. La styliste allemande Annelie Schubert remporte le grand prix doté de 15 000 euros ainsi qu'un projet de collaboration avec certains des Métiers d’Art Chanel.

Diplômée de l’université de sciences appliquées de Hambourg et ancienne assistante d’Haider Ackermann, Annelie explore avec sa collection l’expression de la féminité à travers des textiles sensuels et des silhouettes tout en superposition. "Je pensais que ça allait être une décision difficile mais au final nous étions unanimes: le jury a aimé son travail de la couleur, des matières et son sens de la féminité" explique Virginie Viard, présidente du jury Mode.

La styliste danoise Weike Sinnige s’est vue quant à elle décerner un Prix Spécial ainsi que l’opportunité d’une collaboration avec Lesage. Selon Virginie Viard : "C’est une véritable artiste, elle peint. Nous sentions vraiment qu’elle devait bénéficier d’une expérience avec Lesage". Sa collection, spirituelle, s’inspire du kaléidoscope et joue la perspective et la couleur.

Alice Cavanagh

Annelie Schubert womenswear collection / photo © Grégoire Alexandre

photography-prize-awarded-at-hyeres-festival

GRAND PRIX PHOTO DU FESTIVAL D'HYÈRES

Hier soir à Hyères, le photographe néerlandais Sjoerd Knibbeler a remporté le Grand Prix du Jury Photographie - à hauteur de 15 000 euros - du Festival International de Mode & de Photographie.

Au cours des deux dernières années, le travail de Sjoerd Knibbeler s'est concentré sur l'aérodynamique : il immortalise la puissance des forces naturelles en manipulant les matériaux présents dans ses photographies. Ses images surréalistes et pourtant sans aucune retouche ont très rapidement attiré l'attention du jury et suscité son admiration. " Son travail est tellement fascinant lorsqu'il photographie le vent, pourtant impalpable, et son utilisation de la lumière est superbe ", a déclaré Éric Pfrunder, le Président du jury photo, après la présentation.

À l'instar du Grand Prix mode, le jury a exceptionnellement créé un nouveau prix pour la photographie doté de 10 000 euros, afin de célébrer le 30ème anniversaire du festival. La photographe grecque Evangelia Kranioti, que la passion pour l'anthropologie a mené en haute mer, a documenté les voyages et l'intimité des marins aux quatre coins du monde.

Alice Cavanagh

Photo © Sjoerd Knibbeler, Pays-Bas / Netherlands "P. 170", The Paper Planes, 2014

karl-lagerfeld-s-master-class-at-hyeres-festival

LA MASTER CLASS DE KARL LAGERFELD DURANT LE FESTIVAL À HYÈRES

Lors de la Master Class qui s’est tenue dans le cadre des 15èmes Rencontres internationales du textile et de la mode du Festival d’Hyères, Karl Lagerfeld a souligné, à l’intention des futurs créateurs, que rien n’était jamais figé : " Tout dépend de ce que veut et peut la personne qui se destine à créer, couturier ou photographe ", a-t-il répondu au critique de mode Godfrey Deeny, qui animait la Master Class.

Face à la salle, au Jury du Festival, Karl Lagerfeld a décrypté ses différentes sources d’inspiration, son parcours, ses passions et a distillé ses conseils aux stars de demain repérées au Festival. " Je dessine comme je photographie, rapidement, a-t-il dit. Il n’y a pas de recette préétablie à laquelle on puisse faire confiance pendant toute une carrière. Je ne sais toujours pas si j’étais fait pour mon métier ni d’où vient mon talent. Je sais, en revanche, que je n’ai eu de cesse de m’améliorer. Aujourd’hui, je ne perds plus de temps pour matérialiser mes visions ".

Les invités ont pu notamment entendre Karl Lagerfeld expliquer ses pratiques du dessin et de la photo : " Disons que je me suis toujours intéressé à la photographie en tant que couturier. Argentique, numérique… On ne peut pas comparer les deux, comme il est impossible et vain de comparer deux cycles de vie ", a-t-il affirmé.

Photo par Anne Combaz

20th-century-masterpiece

CHEF-D’ŒUVRE DU XXÈME SIÈCLE

En 1923, Charles et Marie-Laure de Noailles choisissent Robert Mallet-Stevens pour concevoir, sur les hauteurs d’Hyères, une "maison infiniment pratique et simple où chaque chose serait combinée du seul point de vue de l’utilité", selon Charles de Noailles.
Mondrian, Laurens, Lipchitz, Brancusi et Giacometti introduisent les œuvres d’art, Jourdain le mobilier, Guévrékian le jardin cubiste. En plus de formes nettes, structurées et de contrastes précis, la construction d’avant-garde, de style résolument moderne, illustre le mouvement rationaliste. Avec pas moins de 15 chambres, une piscine, un terrain de squash, les extensions qui courent jusqu’en 1933 la transforment en édifice de 1800m2 consacrant un nouvel art de vivre où corps et nature, en harmonie avec l’esprit, sont célébrés à l’unisson.

Dans cette villégiature de rêve aux murs blancs, perle protégée par une végétation abondante, face à la Méditerranée et aux Iles d’Or, les Noailles invitent Dalí, Gide, Breton, Artaud, Poulenc, Lifar, Huxley et la plupart des artistes majeurs émergents.
Après la disparition de Marie-Laure en 1970, le rachat par la ville d’Hyères et les restaurations successives, la villa, aujourd’hui centre d’art et résidence pour artistes, célèbre les 30 ans de son Festival International de Mode et de Photographie.

Cet anniversaire est l’occasion de revoir les lieux immortalisés par Karl Lagerfeld en 1995 dans une série de photographies noir et blanc.
"Intemporellement moderne", "vulnérable comme l’instant", la villa Noailles apparaît vide, altérée par le temps et pourtant toujours imprégnée de près d’un siècle de rencontres et de créations artistiques. L’image fige la poésie du décor, anoblit les marques du temps et, au-delà d’une réalité qui parfois l’entrave, éveille l’imaginaire.

Sophie Brauner

Photos par Karl Lagerfeld

two-rebel-spirits-figures-of-modernity

DEUX INSOUMISES,
FIGURES DE LA MODERNITÉ

Au début des années 1930, c’est une Coco Chanel « prodigieusement intelligente » que décrit Francis Poulenc à Marie-Laure de Noailles, avant que les deux femmes ne se rencontrent, enfin. De vivacité d’esprit, Marie-Laure n’en manque pas et ce point commun avec la créatrice n’est pas le seul.

Fiction et vérité dessinent leur enfance. L’une, Gabrielle, masque la tristesse de ses premières années et invente une légende. L’autre grandit, solitaire, dans un milieu cultivé et luxueux, vide de tendresse. Issue de l’aristocratie française, dont le sulfureux marquis de Sade, et d’une famille de banquiers allemands, elle est très influencée par la Comtesse de Chevigné, son extravagante grand-mère, l’une des inspiratrices du personnage de Madame de Guermantes.

MORE

Tout autant que Gabrielle, Marie-Laure est guidée par son sens artistique. L’hôtel particulier parisien qu’elle occupe après son mariage abrite déjà une très importante collection d'œuvres d'art, de Delacroix à Rembrandt en passant par Goya ou Rubens. Puis le couple confie à Jean-Michel Frank la décoration de son intérieur. Parchemin, paille, mobilier rare, nudité des lieux aux dimensions monacales, l’originalité des matériaux répond aux formes pures.
Cette austérité coïncide avec la propre esthétique de Marie-Laure qui s’habille alors en tailleurs Chanel dont elle possède 40 versions, la plupart en noir, rapporte l’abbé Mugnier.

En perpétuelle quête de l’épure, Chanel la créatrice privilégie l’harmonie des lignes, la simplification du vêtement et libère le mouvement. Associant le beau à l’utile, elle définit une nouvelle modernité.

Insoumise et non conformiste comme Coco, Marie-Laure aime la provocation. En 1932, parmi les premières à adopter les bijoux en diamants que Gabrielle présente audacieusement pour mieux «combattre la crise», elle pose dans Vogue avec un clip en plumes scintillantes.

Chanel transforme la mode, Marie-Laure, muse et mécène puis peintre et écrivain, marque l’histoire de l’art. Charles et sa femme sont collectionneurs des œuvres de Braque, Picasso, Balthus, Mondrian, Giacometti ou Man Ray. Ils invitent le tout-Paris et cultivent leur intuition à découvrir de nouveaux talents, notamment surréalistes. Ils financent des projets cinématographiques, soutiennent Markevitch, Poulenc ou Stravinsky…

En mécène plus discrète, c’est Gabrielle Chanel qui a abrité le compositeur russe et sa famille dans sa villa de Garches. Dès 1924, elle crée les costumes du Train bleu, ballet de Diaghilev aux décors peints par Picasso, ceux de plusieurs pièces de théâtre et d’un film de Renoir. Elle est proche des poètes et des mêmes artistes d’avant-garde, de Dali, Nijinski, Visconti. Coco partage jusqu’à l’amitié de Cocteau dont Marie-Laure est éprise toute sa vie... La seconde est une éternelle amoureuse, quand la première, au destin solitaire malgré de grandes passions, avouera que sans amour, une femme n’est rien.

Sophie Brauner

Marie-Laure de Noailles © Henri Martinie / Roger-Viollet

00/11
30th-international-festival-of-fashion-photography-in-hyeres

30ÈME FESTIVAL INTERNATIONAL DE MODE & DE PHOTOGRAPHIE À HYÈRES

Pour son édition 2015, le Festival accueille la Maison Chanel en tant qu’invitée d’honneur, avec Karl Lagerfeld comme Directeur artistique, Virginie Viard, Présidente du jury mode et Eric Pfrunder, Président du jury photographie.

À partir de jeudi 23 avril, place à cinq jours de conférences, débats, ateliers, tables rondes et expositions ouverts aux professionnels comme aux étudiants et au grand public.

En marge des événements, deux concours associent dix créateurs de mode et autant de photographes sélectionnés par un jury composé de personnalités et de spécialistes éminents des deux disciplines. La désignation des lauréats et la remise des prix auront lieu dimanche 26 avril.

Partager

Le lien a été copié