CHANEL NEWS

fall-agenda-jazz-age-the-roaring-20s

AGENDA DE LA RENTRÉE :
JAZZ AGE. LES FOLLES ANNÉES 20

Promenade dans l'univers des années folles, l'exposition du Musée de la Mode de Hasselt, en Belgique, aborde l'histoire et le contexte des Roaring Twenties et la manière dont elles influencent la mode actuelle.

Gabrielle Chanel est une figure essentielle de cette période. En remettant en question les codes de l'allure féminine, elle prescrit une mode d'avant-garde aux allures masculines qui fait fi des convenances de l'époque.

L'exposition présente 10 pièces issues des archives de la Maison.

Du 12 septembre 2015 au 13 mars 2016
Musée de la Mode de Hasselt
Gasthuisstraat 11
B 3500 Hasselt
Belgique

L'ESPRIT DE LA COLLECTION
AUTOMNE-HIVER 2015/16

Maintenant disponible en boutique et sur chanel.com

chanel-from-a-to-z---cambon

CAMBON

La rue Cambon est le lieu où tout a commencé. Mademoiselle Chanel s’y établit en 1910, lorsqu’elle ouvre sa première boutique de chapeaux « Chanel Modes » au 21 de la rue.

En 1918 elle y installe sa Maison de Haute Couture au numéro 31. L'aménagement imaginé par Gabrielle Chanel est resté le même : les escaliers aux miroirs mènent à l'appartement, puis au Studio de Création où aujourd’hui encore, Karl Lagerfeld imagine les collections de la Maison.

the-girl-chanel

LE GIRL CHANEL

Inspiré par la veste iconique de la Maison dont il a adopté les lignes, le sac Girl Chanel en reprend tous les codes. Sa réalisation met en oeuvre les savoir-faire croisés du Prêt-à-Porter et de la maroquinerie : son assemblage est réalisé à l'envers, comme celui de la veste Chanel.

Conçu pour laisser aux femmes la plus grande liberté de mouvement, sa forme est indissociable de son usage : il se noue comme une veste, ses manches permettent de le porter tantôt à l'épaule, tantôt autour de la taille.

chanel-from-a-to-z---boy

BOY

Arthur "Boy" Capel fut le grand amour de Gabrielle Chanel. Son style de gentleman, passionné de polo lui inspira une garde-robe élégante et sportive.
À propos de son soutien à l'ouverture de sa maison, il dira plus tard à Coco :
« Je croyais te donner un jouet, je t’ai donné la liberté ».

Partager

Le lien a été copié