1 . 5
1 camélia . 5 allures

acte 1
CRISTAL
ILLUSION

video : Cristal Illusion

Cristal Illusion, c’est tout cela à la fois : au premier regard, c’est un collier que l’on peut porter en version courte ou longue. En réalité, il se métamorphose en deux bijoux bien distincts : un collier et une broche camélia sertie de diamants.

Gabrielle Chanel - LaPausa-1930
Gabrielle Chanel et son chien Gigot dans sa villa La Pausa, circa 1930 © D.R.

« Je veux que le bijou soit aux doigts de la femme comme un ruban. Mes rubans sont souples et démontables. Pour les grandes soirées, on met la composition entière. Pour les petites, on peut enlever la partie principale et les grosses pièces. Ainsi une parure n'est plus une chose immuable. La vie la transforme, et la soumet à ses nécessités. »

Gabrielle Chanel

Extrait de Les Bijoux de CHANEL de Patrick Mauriès, Thames and Hudson, 2012, p.110

Gabrielle Chanel était fascinée par la numérologie. Le sens caché des chiffres l’a souvent guidée dans ses choix et imprégnait de nombreux aspects de sa vie. Son chiffre porte-bonheur, le cinq, l’influençait tout particulièrement. Dans la collection de Haute Joaillerie 1.5 - 1 Camélia, 5 Allures, la numérologie prend une nouvelle dimension : elle rend hommage au camélia, la fleur emblème de la Maison, décliné sous cinq formes distinctes.

Autre symbole, près de la moitié de la collection est transformable : chaque pièce peut être portée de cinq façons différentes.

En 1932, Gabrielle Chanel imaginait Bijoux de Diamants, sa première et unique collection de Haute Joaillerie. Les pièces étaient pensées pour être portées de plusieurs façons afin d’offrir polyvalence et diversité. La marque a choisi de présenter ces créations de Haute Joaillerie sur des mannequins très réalistes, à contre-courant des habitudes de l’époque — une vitrine en verre tapissée de velours. La silhouette féminine permettait de reproduire des gestes et mouvements du quotidien.

Mademoiselle faisait de son art un moyen d’expression, et cette transformabilité soulignait sa conviction la plus profonde et la plus immuable : les femmes doivent être libres.

Liberté et transformabilité sont devenues les maîtres mots de la collection 1.5 : 1 camélia, 5 allures. Le motif du camélia ponctue cette collection de touches uniques et surprenantes. Chaque pièce se met au service de celle qui la porte en s’adaptant aux exigences de son mode de vie.

video : Le processus de création - Les croquis

La silhouette du camélia est le point de départ de toutes les créations de cette collection, immuable dans sa construction et sa forme.

ACTE 2
ROUGE
INCANDESCENT

video : Rouge incandescent

L’œil du camélia qui orne le collier Rouge Incandescent est un rubis du Mozambique amovible de 7,61 carats, qui révèle une deuxième fleur lumineuse aux multiples nuances de rouge, incrustée de rubis taille baguette.

Gabrielle Chanel- Manray
Portrait de Gabrielle Chanel en 1935
© Man Ray 2015 Trust/Adagp, Paris 2019. Picture: Telimage, Paris

L’histoire du camélia aurait été nettement différente sans l’ingéniosité de Gabrielle Chanel.

Dépassant les conventions et les codes du masculin et du féminin, Mademoiselle a cueilli le camélia à la boutonnière des hommes pour l’accrocher à sa ceinture, son chemisier, ses cheveux. Elle l’a ensuite plié à ses moindres désirs : brodé, imprimé, gravé, plissé, tissé, effiloché…

Le camélia a été réimaginé en diamants, pierres de lune, perles ; dans cette collection, il déploie des pétales incrustés de rubis. Le rouge incandescent de ces pierres flamboyantes évoque la couleur de la passion, du désir, de l’amour, mais aussi celle de l’audace. Sans surprise, c’est l’une des couleurs préférées de Coco.

video : Le processus de création - Les peintures à la gouache

Le croquis se transforme en peinture à la gouache, une évolution qui révèle la dualité des camélias rouges et blancs.

ACTE 3
CONTRASTE
BLANC

video : Contraste blanc

Contraste Blanc incarne le concept du paradoxe, que Mademoiselle aimait tant. Les lignes affirmées du diamant taille émeraude cinq carats contrastent avec la délicatesse des pétales du camélia sertis de diamants.

Gabrielle Chanel- Kirkland-1962
Gabrielle Chanel au travail, 1962
Photo Douglas Kirkland © Collection Douglas Kirkland, Los Angeles

« Quand j'entends dire que j'ai eu de la chance, cela m'irrite. Personne n'a plus travaillé que moi. »

Gabrielle Chanel

Extrait de L’allure de Chanel par Paul Morand, Pushkin Press, 2013, p.19

Gabrielle Chanel était célèbre pour son éthique professionnelle et son travail acharné, une déontologie qui caractérise toujours la Maison aujourd’hui.

Le processus de création de la Haute Joaillerie incarne à la perfection cet esprit. Chaque collection nécessite deux ans de travail et chaque étape est entièrement réalisée à la main.

C’est cet aspect artisanal qui définit notre savoir-faire et imprègne les moindres détails de la conception : le crayon qui traduit l’idée sur le papier, la sculpture minutieuse du moule en cire, l’inspection des pierres du pavage…

Ces diverses étapes requièrent des artistes extraordinaires et une myriade de compétences, deux éléments qui doivent œuvrer de concert. Sans le métier, l’idée ne peut pas se matérialiser ; et l’objet tangible, lui, n’existe pas sans l’idée. Le mariage de ces concepts avec les pierres les plus exceptionnelles donne naissance à des créations d’une beauté extraordinaire.

video : Le processus de création - Les pierres précieuses

Les spécialistes des pierres sélectionnent à la main chaque gemme en fonction des exigences de nos designers, une collaboration essentielle à la réussite de la collection.

ACTE 4
ROUGE
TENTATION

video : Rouge tentation

Rouge Tentation est un ensemble de deux camélias, un anneau orné de spinelles et une broche pavée de diamants, deux motifs chacun cerclé d’un halo de pétales amovible pavé de diamants.

Gabrielle Chanel- LaPausa-1938
Gabrielle Chanel dans le jardin de sa villa La Pausa à Roquebrune, 1938
Photo Roger Schall © Collection Schall

« En m’allégeant, j’allège la mode. Quand j’étais jeune, les femmes n’avaient pas forme humaine. Leurs robes étaient contre-nature. Je leur ai rendu leur liberté. »

Gabrielle Chanel

Extrait de Mémoires de Coco par Louise de Vilmorin, Le Promeneur, 1999, p.35

Gabrielle Chanel voulait rendre les femmes libres — libres des contraintes que le monde leur imposait, libres des modes qui les enchaînaient. La quête de la liberté était la vocation de Mademoiselle.

Dans ce système traditionnellement conservateur, elle inventait une nouvelle façon de se vêtir ; elle libérait le corps des femmes tout en libérant leur esprit.

Cet esprit audacieux et courageux s’incarne dans les pièces transformables de la collection 1.5 — 1 camélia, 5 allures, qui apportent polyvalence et diversité, la liberté de choisir son propre destin : l’éthique de Chanel personnifiée.

video : Le processus de création - Le camélia rouge

Chaque spinelle est soigneusement sélectionné. Le moule des anneaux de pétales est inspecté pour une compatibilité parfaite avec la bague et la broche.

Gabrielle Chanel- 1918
Gabrielle Chanel à la montagne, 1918 © D.R.

ACTE 5
RÉVÉLATION
DIAMANT

video : Révélation diamant

Révélation Diamant déploie un motif aérien inspiré de la dentelle, ponctué d’un camélia amovible serti de diamants qui peut se porter en broche.

Gabrielle Chanel - Ritz
Gabrielle Chanel dans sa suite du Ritz, à Paris, 1937
Photo François Kollar © Ministère de la Culture - Médiathèque du Patrimoine, Dist. RMN
Gabrielle Chanel - Étretat

« La liberté, il faut la trouver. »

Gabrielle Chanel

Chanel Solitaire de Claude Delay, Gallimard, 1983, p. 195

Gabrielle Chanel sur la plage d’Étretat, 1913 © D.R

Le chiffre cinq portait chance à Gabrielle Chanel : ses défilés étaient présentés deux fois par an, le cinquième jour du mois. Aujourd’hui, pour la première fois, l’emblématique camélia est revisité en cinq versions Haute Joaillerie, toutes façonnées à la main.

La collection gagne en polyvalence avec tout un ensemble de pièces transformables qui offrent à celle qui les porte le luxe ultime : la liberté de choisir.

video : Le processus de création - Le savoir-faire

Le croquis en deux dimensions du camélia devient une forme en trois dimensions, dont la structure est bientôt incrustée de pierres précieuses et de quartz rose gravé luminescent.

  •