Saviez-vous que votre navigateur était obsolète ?

Pour bénéficier de la meilleure expérience possible en utilisant notre site, nous vous recommandons de télécharger la dernière version ou un autre navigateur.

Vous trouverez, ci-dessous, une liste des navigateurs les plus populaires.Cliquez sur les icônes pour obtenir la page de téléchargement.

  • logo
  • logo
  • logo
  • logo
  • logo
rotate your device

Du flacon à l’inspiration

LE FLACON

Une leçon d’épure


Dans son flacon carré aux parois de verre ultra-fines, la fragrance lévite comme en apesanteur. Les 4 faces transparentes s’effacent pour laisser rayonner le jus ensoleillé. L’étiquette et le bouchon ont la même géométrie et cette teinte lamée indéfinissable entre l’or et l’argent.

L’intérieur de l’étui gaufré reprend l’exacte empreinte du flacon, comme un écrin. Une simplicité audacieuse qui révèle l’aura solaire de la fragrance.

« Le luxe, c’est ce qui ne se voit pas. » Gabrielle Chanel

LA FRAGRANCE

Une composition solaire


Le parfumeur Olivier Polge, en collaboration avec le Laboratoire de Création et de Développement des Parfums CHANEL, compose un idéal de fleur blanche. La seule à pouvoir incarner la féminité libre de Gabrielle Chanel.

Un exercice de style qui consiste à hisser la fraîcheur de la fleur d’oranger et l’intensité du jasmin et à accentuer l’onctuosité de l’ylang-ylang et de la tubéreuse de Grasse. Plongées dans l’abstraction, les fleurs se révèlent au sein d’une architecture nouvelle. Plus qu’une vibration olfactive, la fragrance diffuse sur la peau un pouvoir unique.

« J'ai mis l'accent sur des notes florales pour trouver un nouveau territoire d'expression. » Olivier Polge

LES FLEURS

Un accord floral majeur


Pour créer cette fleur imaginaire, Olivier Polge s’empare d’une variété de fleurs blanches, emblématiques de la Maison, et les transcende.

Il augmente l’intensité du jasmin, greffe du velours sur les pétales d’ylang-ylang avec des notes de muscs blancs. Il accentue l’onctuosité de la tubéreuse de Grasse avec du bois de santal lacté. Il hisse la fraîcheur de la fleur d’oranger avec de l’écorce de mandarine, un zeste de note pamplemousse et une trace d'accord cassis. Un véritable hymne à la fleur.

LA RÉCOLTE

Un patrimoine légendaire


La Maison CHANEL s’approvisionne à Grasse depuis près d’un siècle. Elle y perpétue la culture du jasmin et de la rose. Aujourd’hui, la culture s’élargit à l’iris, au géranium et à la tubéreuse.

Les fleurs sont transformées sur place, pour en obtenir la quintessence et en garantir le rendu olfactif. À l'instar de la Haute Couture, CHANEL participe à la conservation d'un patrimoine unique.

« Pour la première fois, un parfum CHANEL fait entrer dans sa composition la tubéreuse cultivée dans les champs de Grasse. » Olivier Polge

L’INSPIRATION

Un tempérament insoumis


Pour créer ce parfum, Olivier Polge, en collaboration avec le Laboratoire de Création et de Développement des Parfums CHANEL, s’est inspiré de Gabrielle, la femme que fut Coco Chanel avant de créer sa Maison. Une femme insoumise, passionnée et libre.

« J’ai choisi ce que je voulais être et je le suis. » Gabrielle Chanel

LE FLACON Une leçon d’épure

Dans son flacon carré aux parois de verre ultra-fines, la fragrance lévite comme en apesanteur. Les 4 faces transparentes s’effacent pour laisser rayonner le jus ensoleillé. L’étiquette et le bouchon ont la même géométrie et cette teinte lamée indéfinissable entre l’or et l’argent.

« Le luxe, c’est ce qui ne se voit pas. » Gabrielle Chanel

L’intérieur de l’étui gaufré reprend l’exacte empreinte du flacon, comme un écrin. Une simplicité audacieuse qui révèle l’aura solaire de la fragrance.

LA FRAGRANCE Une composition solaire

« J'ai mis l'accent sur des notes florales pour trouver un nouveau territoire d'expression. » Olivier Polge

Le parfumeur Olivier Polge, en collaboration avec le Laboratoire de Création et de Développement des Parfums CHANEL, compose un idéal de fleur blanche. La seule à pouvoir incarner la féminité libre de Gabrielle Chanel.

Un exercice de style qui consiste à hisser la fraîcheur de la fleur d’oranger et l’intensité du jasmin et à accentuer l’onctuosité de l’ylang-ylang et de la tubéreuse de Grasse. Plongées dans l’abstraction, les fleurs se révèlent au sein d’une architecture nouvelle. Plus qu’une vibration olfactive, la fragrance diffuse sur la peau un pouvoir unique.

LES FLEURS Un accord floral majeur

Pour créer cette fleur imaginaire, Olivier Polge s’empare d’une variété de fleurs blanches, emblématiques de la Maison, et les transcende.

Il augmente l’intensité du jasmin, greffe du velours sur les pétales d’ylang-ylang avec des notes de muscs blancs. Il accentue l’onctuosité de la tubéreuse de Grasse avec du bois de santal lacté. Il hisse la fraîcheur de la fleur d’oranger avec de l’écorce de mandarine, un zeste de note pamplemousse et une trace d'accord cassis. Un véritable hymne à la fleur.

LA RÉCOLTE Un patrimoine légendaire

La Maison CHANEL s’approvisionne à Grasse depuis près d’un siècle. Elle y perpétue la culture du jasmin et de la rose. Aujourd’hui, la culture s’élargit à l’iris, au géranium et à la tubéreuse.
Les fleurs sont transformées sur place, pour en obtenir la quintessence et en garantir le rendu olfactif. À l'instar de la Haute Couture, CHANEL participe à la conservation d'un patrimoine unique.

« Pour la première fois, un parfum CHANEL fait entrer dans sa composition la tubéreuse cultivée dans les champs de Grasse. » Olivier Polge

L’INSPIRATION Un tempérament insoumis

« J’ai choisi ce que je voulais être et je le suis. » Gabrielle Chanel

Pour créer ce parfum, Olivier Polge, en collaboration avec le Laboratoire de Création et de Développement des Parfums CHANEL, s’est inspiré de Gabrielle, la femme que fut Coco Chanel avant de créer sa Maison. Une femme insoumise, passionnée et libre.