CHANEL NEWS

20089-fall-winter-haute-couture-show

DÉCOR DU Défilé haute couture automne-hiver 2008/9

Pour la collection haute couture de cette saison, Karl Lagerfeld a proposé un jaillissement industriel de tubes s'élevant jusqu'à 32 mètres de hauteur sous la verrière majestueuse du Grand Palais à Paris. « Un jour, j'ai assisté à un concert de piano d'Hélène Arnault et de Brigitte Engerer… Tout est parti de là. C'est le buffet d'orgues de la Salle Gaveau qui m'a inspiré » explique-t-il. Avec Karl Lagerfeld, le décor du défilé tient une place centrale : plus qu'une illustration ou un prolongement du thème de la collection, le créateur fait de véritables propositions architecturales. La puissance et l'originalité de ses décors apportent une dimension supplémentaire au show - l'architecture reliant alors la mode et la musique du défilé.

00/5
tokyo-mobile-art

Tokyo - mobile art

Après Hong Kong, Mobile Art a ouvert ses portes à Tokyo. Le pavillon conçu par l’architecte Zaha Hadid pour accueillir une exposition d’art contemporain a été installé au cœur de la capitale, sur le site du National Yoyogi Stadium construit par l’architecte star Kenzo Tange pour les Jeux Olympiques de 1964. Ce site n’a pas été choisi par hasard ; il permet un dialogue visuel entre l’architecture utopique du Japon des années 60 et le geste contemporain de Zaha Hadid : fluidité des formes, lignes organiques et volumes libérés de la pesanteur des matériaux. Passée la surprise de l’arrivée du Pavillon et la magie de sa construction en un temps record (à peine un mois), Mobile Art s’est intégré au chaos urbain de Tokyo, fait d’accidents, de ruptures stylistiques, de chocs entre tradition et extrême modernité.

diamond-forever

Dîner de l'amfar à cannes

Une vraie cause : la recherche contre le sida. Karl Lagerfeld et Madonna ont conjugué leur talent pour que ce sac d’exception atteigne la somme de 300 000 € lors des enchères du dîner de l’AMFAR qui se tient chaque année au Moulin de Mougins sur les hauteurs de Cannes. Pour l’occasion, Karl Lagerfeld a créé une version noire ultra-luxueuse du sac « Diamond Forever » avec son fermoir au double «  C » en or blanc pavé de 334 diamants (soit pour être précis 3,56 carats), sans oublier sa chaîne en or blanc bordée d’alligator. De son côté, Madonna a mis sa touche personnelle sur ce sac fétiche : elle y a glissé son rouge à lèvres et un mouchoir empreint d’un baiser carmin.

00/7
the-transphotographiques-exhibition-in-lille

Les transphotographiques de lille

Cette année, la 7ème édition des Transphotographiques de Lille est consacrée aux rapports passionnels et parfois conflictuels que la mode entretient avec la photographie depuis le début de cet art. « Qui d'autre que Karl Lagerfeld pouvait incarner ces deux univers », lance Olivier Spillebout, le commissaire de la manifestation. « C'est certainement la personnalité la plus emblématique du monde de la mode, mais si tout le monde connaît son travail de créateur, le grand public connaît moins son travail de photographe. C'est beaucoup de son intimité que Karl Lagerfeld nous offre à découvrir, un travail réalisé sur plusieurs années, fruit d'une collaboration entre un top model, Brad Kroenig, et un créateur derrière l'objectif. » Ce « One Man Shown » joue des facettes multiples de l’identité masculine de Brad, apparaissant tour à tour en cow-boy type « James Dean », en smoking chic, en playboy contemporain… Galerie de personnages qui donne à Karl Lagerfeld la possibilité d’explorer, pour chaque portrait, un genre photographique différent.»

Partager

Le lien a été copié