CHANEL NEWS

credits
credits

© Buena Vista Images / Getty Images

between-two-seasons-the-cruise-collection

© Buena Vista Images / Getty Images

ENTRE DEUX SAISONS,
LA COLLECTION CROISIÈRE

La nouvelle collection 2016/17 sera présentée le 3 mai à La Havane par Karl Lagerfeld qui, à l’instar de Gabrielle Chanel en son temps, développe ces collections depuis 1983 et les fait voyager depuis 2006.

"C’est une idée cosmopolite de la mode locale", expliquait-il lors du dernier défilé Croisière à Séoul. L'esprit de ces collections fait référence à des images d'un ailleurs. Elles sont construites autour d'un thème, d'une identité souvent liée à une destination nouvelle. Rien de folklorique ou de nostalgique, l'idée est de capturer l'ambiance d'un lieu, s'inspirer de ses paysages, se laisser influencer par ses habitants, sa lumière, sa culture, ses couleurs…

Ainsi, chaque silhouette traduit une nouvelle réalité mélangeant ancien et nouveau monde, modernité et interprétation personnelle. De ce melting-pot d'influences, de ces touches redéfinies, une nouvelle collection naît, entre deux saisons.

#ChanelCruiseCuba

00/7
karl-lagerfeld-is-exhibiting-in-cuba

© Karl Lagerfeld

KARL LAGERFELD S’EXPOSE À CUBA

À l'occasion du mois de la culture française à Cuba, Karl Lagerfeld présente plus de 200 de ses photographies à La Havane avant d’y dévoiler sa nouvelle collection Croisière.

L'exposition intitulée "Obra en Proceso / Work in Progress" explore la grande diversité des motifs, approches et techniques qui définit l'interprétation subtile et très personnelle que fait Karl Lagerfeld au travers de la mode, de l’architecture ou des paysages. "Aujourd'hui, la photographie fait partie de ma vie. Elle clôt le cercle de mes préoccupations artistiques et professionnelles," explique le créateur.

Du 28 avril au 12 mai 2016, entrée libre
Factoría Habana
Calle O'Reilly, 308
La Havane, Cuba

http://factoriahabana.com

#ChanelCruiseCuba
#FactoriaHabana

karl

KARL

Karl Lagerfeld, Directeur artistique de la Maison Chanel depuis 1983.

"J'essaie de ne pas en faire quelque chose de passéiste mais plutôt un reflet du moment. Chanel, c'est une allure moderne ; le style et l'attitude, créés par Coco, doivent être actualisés pour rester en accord avec le présent et la mode. Je garde les classiques et les adaptent à l'esprit du temps et je garde toujours en tête ces mots de Goethe que j'aime tant : "créer un avenir meilleur avec les éléments élargis du passés."

chanel-x-pedder-on-scotts-opening

CHANEL X PEDDER ON SCOTTS
OUVERTURE

Pour la première fois à Singapour, Chanel a installé un pop-up éphémère au sein du concept-store Pedder on Scotts. La collection de Prêt-à-Porter et les accessoires du Printemps-Été 2016 y sont présentés dans une mise en scène inspirée de l'univers du voyage.

Clin d'œil au thème du défilé, les nouveaux bagages et la maroquinerie sont exposés sur un tapis roulant de terminal d'aéroport et des mannequins "hôtesses Chanel Airlines" sont en cabine.

Du 24 mars au 3 avril 2016

chanelxpedderonscotts.com

credits
credits

François Kollar Escalier chez Chanel, 1937 / vue d'exposition, Alice Sidoli © Jeu de Paume, 2016

francois-kollar-exhibition-in-paris

François Kollar Escalier chez Chanel, 1937 / vue d'exposition, Alice Sidoli © Jeu de Paume, 2016

FRANÇOIS KOLLAR
EXPOSITION AU JEU DE PAUME

Première rétrospective de l'ensemble de l'œuvre de Kollar en France, l'exposition "Un ouvrier du regard" présente un panorama de ses travaux à travers plus de 130 tirages des années 1930 à 1960 en Europe. D'origine hongroise, le photographe est l'un des plus grands maîtres du reportage industriel en France au XXème siècle.

François Kollar s'affirme dans la prise de vue publicitaire et collabore pendant de nombreuses années avec des magazines tels que "Harper's Bazaar", publiant 200 images de mode ainsi que des portraits jusqu'en 1946. En photographiant les modèles, les publicités des grandes maisons et les personnalités de la mode de l‘époque dont Gabrielle Chanel, il expérimente diverses techniques modernes de prises de vues et travaille avec une grande liberté des compositions originales : contrejour, double-exposition, surimpression, solarisation ou réflexion dans un miroir comme ici avec cette mannequin dans les escaliers de la rue Cambon.

L'exposition s'organise chronologiquement autour du parcours du photographe, en partant de ses expérimentations puis de ses travaux pour la publicité et la mode. Son travail documentaire sur les mutations du monde du travail dans les années 1930 constitue le cœur de cette rétrospective qui se termine sur ses reportages industriels des années 1950-1960 en Afrique-Occidentale Française et en France.

Jeu de Paume
1, Place de la Concorde, 75008 Paris
Du 9 février au 22 mai 2016

Partager

Le lien a été copié