CHANEL NEWS

credits
credits

© Giancarlo Botti / Jean-Luc Godard et Anna Karina chez Jean-Claude Brialy à Monthion, circa 1960 en France.

anna-karina-a-stage-name-created-by-gabrielle-chanel

© Giancarlo Botti / Jean-Luc Godard et Anna Karina chez Jean-Claude Brialy à Monthion, circa 1960 en France.

ANNA KARINA : UN NOM DE SCÈNE
IMAGINÉ PAR GABRIELLE CHANEL

Hanne Karin Bayer commence sa carrière au Danemark, où elle chante dans des cabarets, travaille comme mannequin et joue dans des publicités. Elle vient à Paris à l’âge de dix-sept ans et y rencontre Gabrielle Chanel, qui lui donna son nom de scène : Anna Karina. C’est à cette époque qu’elle est repérée par Jean-Luc Godard et qu’elle incarnera ses premiers grands rôles au cinéma.

UNE MYTHOLOGIE MODERNE

"J’exprime à travers la mode une fascination que j’ai depuis l’enfance. La première choses que j’ai lue c’était Homère." Ce répertoire de récits et de formes, Karl Lagerfeld le réinvente aujourd’hui pour la collection Croisière 2017/18.

music-repertoire
1. MedeaPier Paolo Pasolini
00:30
  • 1. Medea00:30
    Pier Paolo Pasolini
  • 2. The Four Horsemen00:30
    Aphrodite's Child
  • 3. Iannis Xenakis : Aïs00:30
    Orchestre Philharmonique du Luxembourg dirigé par Arturo Tamayo
  • 4. Torment of One00:30
    Lo Kindre
  • 5. Seven Bowls00:30
    Aphrodite's Child
  • 6. Dust00:30
    The Golden Filter
  • 7. Rachel's Song (in Blade Runner Soundtrack)00:30
    Vangelis
  • 8. Popova00:30
    Naum Gabo

RÉPERTOIRE MUSICAL

Musique du défilé Croisière 2017/18 par Michel Gaubert

credits
credits

© Olivier Saillant

the-modernity-of-antiquity

© Olivier Saillant

LA MODERNITÉ DE L'ANTIQUITÉ

C'est dans un décor de vestiges archéologiques évoquant un paysage grec que les invités de CHANEL ont découvert la Collection Croisière 2017/2018 présentée au Grand Palais à Paris. Un cadre intemporel dans lequel Karl Lagerfeld a livré en quelques 85 modèles son interprétation d'une Antiquité rêvée. Un voyage dans le temps, détournant les codes d'un classicisme réinventé au profit d'une élégance moderne.

Lignes fluides, silhouettes vêtues de drapés ou de plissés soleil, épaules drapées ou froncées, tailles ceinturées, décolletés asymétriques, bustiers, jupes longues, pantalons ou combinaisons pantalons, se déclinent dans une gamme de couleurs allant du blanc immaculé au beige, du marine au noir, en passant par des ors subtilement chatoyants et des terracotta rappelant les céramiques antiques. Vêtues de tweed, de jersey, de soie, de toile de lin,de maille, de dentelle, de crépon, les mannequins sont chaussées de spartiates à talons "colonnes" aux tons vifs. Les lignes épurées conjuguent broderies délicates, franges brutes, détails raffinés et s'accessoirisent de précieux sautoirs, bracelets et manchettes, bijoux de têtes rappelant les couronnes olympiques. Des robes tuniques zippées et ceinturées d'une corde, et d'amples manteaux croisés s'habillent de tweed tissé frangé et non doublé. Tailleur robe, veste trapèze, ou tailleur iconique arrondi aux hanches à la manière d'une amphore, le tweed tissé joue sur la netteté des lignes. Jupes plissées et courtes ou longueurs fluides, tenues d'amazones, robes de vestales, de nymphes, de déesses, la mythologie, la sculpture de Praxitèle, les canons de la beauté classique dialoguent avec le chic parisien et les codes de CHANEL.

Epilogue d'une collection inspirante, des imprimés aux motifs de couronnes de lauriers et de feuilles de chênes parsemés de camélias se posent sur le drapés des robes et des tunique, tandis que de longues robes de crépon blanc à la taille marquée et brodée de sequins célèbrent une beauté éternelle.

Françoise-Claire Prodhon

Partager

Le lien a été copié