credits
credits

© Anne Combaz

paris-cosmopolite-2016-17-metiers-d-art-collection

© Anne Combaz

PARIS COSMOPOLITE
DÉFILÉ DES MÉTIERS D'ART 2016/17

C'est au Ritz Paris que Karl Lagerfeld a choisi de présenter Paris Cosmopolite, la collection des Métiers d'art 2016/17. Dans l'atmosphère très "Café Society" de ce palace mythique dans lequel Gabrielle Chanel avait élu domicile, les invités conviés à l'heure du déjeuner, du thé ou du dîner ont découvert une collection d'inspiration très parisienne dans une palettes de tonalités emblématiques de la maison : du crème au blanc, du marine au noir, en passant par une variation sur les ors et quelques touches de rouge éclatant.

C'est Lily-Rose Depp qui a ouvert le défilé, auquel participaient nombre d'ambassadrices de la maison ainsi qu'une vingtaine de personnalités incarnant parfaitement l'esprit d'un lieu où se croisent les élégantes du monde entier. Délicatement coiffées de voilettes ou de couronnes de roses, chaussées de Richelieu à talons en cuir verni blanc ou noir ou de bottes cuissardes en patchwork de daim, les mannequins ont présenté quelques 70 modèles exprimant à la perfection le raffinement et le savoir-faire des ateliers des Métiers d'Art.

Le jour, les femmes s'habillent de tailleurs de tweed dont la veste appuyée à la taille est ornée de galons, de perles, de roses, de broderies. La jupe droite ou portefeuille fait parfois place au corsaire, la veste devient spencer portée sur tunique ou boléro associé à une robe longue dans une relecture moderne du tailleur iconique. Tailleurs pantalons, smokings de tweed, ou smoking pailleté d'or, longs manteaux à pan en biais et grands cols, capes, doudounes matelassées, se déclinent en tweed, denim, feutre, cachemire,  marabout. La maille est omniprésente : précieux pulls brodés, longs gilets, interminables écharpes et bonnets venant réchauffer des tenues de jour ou de soirée.

La nuit est flamboyante : tulle, plumetis, organza,  plissés soleil, robes longues, fourreaux, jupes virevoltantes ou tailleurs pantalons se parent de broderies, de nœuds de satin ou de velours, de cristal mesh, de plumes d'autruche ou de marabout. Sacs brodés et cascades de perles ponctuent somptueusement le vestiaire de ces élégantes, interprètes d'un chic parisien.

Françoise Claire Prodhon

Partager

Le lien a été copié