credits
credits

© Olivier Saillant

fall-winter-2016-17-haute-couture-collection-

© Olivier Saillant

COLLECTION HAUTE COUTURE
AUTOMNE-HIVER 2016/17

C'est aux ateliers de Haute Couture et à l'excellence de celles qui dans l'ombre réalisent des pièces exceptionnelles que Karl Lagerfeld a souhaité rendre hommage en leur dédiant cette collection. Laboratoire de création doté d'un savoir-faire précieux et unique transmis et réinventé au fil du temps, la Haute Couture incarne la vocation première de Chanel.

A l'opposé des décors spectaculaires, les invités ont découvert le cadre plus intimiste des ateliers de la rue Cambon recrées sous la verrière du Grand Palais. Tables, machines à coudre, rouleaux de tissus, toiles, mannequins, fils, épingles, miroirs : c'est l'univers quotidien des quatre ateliers de la Maison.

En ouverture du défilé, le tweed emblématique se voit réinterprété dans un tailleur aux nouvelles proportions, une silhouette graphique s'impose : vestes à épaules lamelles ou biseautées, tendues de coutures en crête à "effet debout", profil plat sans padding, taille soulignée, poches décollées aux hanches se déclinent avec des jupes culottes qu'habillent des cuissardes en peau drapée. Robes-manteaux ou robes-vestes en tweed, parfois précieusement brodées jouent sur le principe du trompe l'oeil. Le soir ces silhouettes géométriques s'adoucissent, inspirées par les héroïnes de l'illustrateur anglais Aubrey Beardsley à la fin du XIXème siècle.

Les robes longues s'évasent ou cernent le corps au plus près, épaules et bas de robes bordés de crêtes de plume, tailles hautes, dentelles brodées, taffetas, mousseline, organza, tulle de soie, radzimir, crêpe georgette, les tissus tour à tour aériens ou au tomber plus lourd, parfois superposés donnent aux silhouettes toute leur délicatesse. La palette de couleurs va des bruns, marrons glacés, beiges, gris, orangés, ponctués de quelques touches d'or, jusqu'aux noirs et aux blancs.

La mariée est vêtue d'un pantalon et d'un bustier de dentelle, tulle et satin incrustés de mèches de laine rose et blanche, et d'une veste à traîne brodée de plumes. Tous les modèles sont coiffés d'un bandeau de gros grain glissé sur un chignon haut perché et vaporeux qui dégage et adoucit avec délicatesse la ligne du cou. Broderies de pierres, de paillettes mates, perles, plumes, plissés savants, ponctuent la collection de touches raffinées, exprimant toute la virtuosité des ateliers et la quête permanente de perfection qu'exprime la Haute Couture de Chanel.

Françoise-Claire Prodhon

Partager

Le lien a été copié