mademoiselle-prive-opening-by-tilly-macalister-smith

OUVERTURE DE MADEMOISELLE PRIVÉ
PAR TILLY MACALISTER SMITH

Alors que la Frieze Art Fair débute à Londres et moins d’une semaine après le défilé Printemps- Été 2016 de Chanel à la Fashion Week parisienne, la capitale anglaise accueille une exposition à grande échelle mêlant art et mode. Parmi les invités au vernissage de Mademoiselle Privé figuraient notamment Julianne Moore et Vanessa Paradis. Cette expérience multi-sensorielle − en l’honneur de la collection de Haute Joaillerie, "Bijoux de Diamants" créée par Gabrielle Chanel − offre aux visiteurs l’occasion de se plonger dans l’univers Haute Couture de la Maison et de découvrir les secrets de Chanel N° 5.

Les invités sont entrés à la Saatchi Gallery (King’s Road, Chelsea) par un jardin à l'anglaise enchanteur imaginé par les frères Rich. À l’intérieur, ils ont exploré une série de salles décrivant l’histoire de la Maison. Le voyage commence dans le hall d’entrée, où s’alignent des paravents inspirés de l’appartement parisien de Gabrielle Chanel, puis continue par une reconstitution imaginaire de sa première boutique de chapeaux à Deauville recréée sous forme d’animation numérique. Les visiteurs sont ensuite transportés dans son salon Haute Couture de la rue Cambon, chacune de ces expériences étant enrichies par une application interactive créée spécialement pour l’occasion.

Au cœur de l’exposition se trouve une série de 20 portraits d’amies de la Maison photographiées par Karl Lagerfeld, les joueuses des tables de roulette du défilé Automne-Hiver 2015, parmi lesquelles Lara Stone et Rinko Kikuchi. Chacune des femmes photographiées porte une création Haute Couture créée spécialement, ainsi que des rééditions à couper le souffle de l’unique collection de Haute Joaillerie conçue par Gabrielle Chanel en 1932. Rita Ora, Géraldine Chaplin et Isabelle Huppert ont adoré leurs portraits ; Stella Tennant et Alice Dellal ont été fascinées par les bijoux de la collection.

Dans une somptueuse salle recouverte de velours rouge, les invités ont assisté avec joie au concert de Jamie Bochert, Karl Lagerfeld au premier rang, aux côtés de Cara Delevingne et Lily-Rose Depp. La soirée s’est ensuite prolongée par une performance de St Vincent et un DJ set de Lily Allen et Jarvis Cocker.

Karl Lagerfeld étant connu pour ne pas être tourné vers le passé, Mademoiselle Privé est donc loin d’être une rétrospective, mais constitue plutôt une ode à la Maison. Elle présente quelque chose de nouveau et de dynamique, quelque chose de bien plus riche que la simple association de ses éléments.

Tilly Macalister-Smith

L’exposition Mademoiselle Privé dure du 13 octobre au 1er novembre 2015. L’entrée est gratuite.

Partager

Le lien a été copié