credits
credits

©CHANEL Photographe: Laurent Meesemaecker

la-pausa

©CHANEL Photographe: Laurent Meesemaecker

LA PAUSA

Le 30 septembre 1928, Gabrielle Chanel acquiert un terrain sur les hauteurs de Roquebrune surplombant le Cap-Martin. Elle y fait construire sa villa méditerranéenne, la seule de ses maisons qu'elle imagine et décore entièrement. Le projet est confié au jeune architecte Robert Streitz rencontré par l'entremise du Duc de Westminster.

La villa, réalisée en un temps éclair, est achevée en janvier 1930. Elle est baptisée La Pausa, en référence à une ancienne chapelle érigée sur le site même où Marie-Madeleine aurait fait halte en venant de Jérusalem.
Son architecture est riche d'éléments empruntés à l'abbaye d'Aubazine, où Gabrielle passa son enfance. Dans le hall d'entrée, elle fait réaliser la réplique du grand escalier de pierre d’Aubazine, qui devient l’élément central de la maison. De même, les trois corps de bâtiments s'organisent autour d'un patio à colonnades.
L’intérieur se veut simple et élégant. Les volumes spacieux et blancs sont réchauffés de meubles massifs, tapis chatoyants, miroirs soleil et grands lustres qui confèrent à l'ensemble une grande modernité.
En 1930, La Pausa fait l’objet d'articles de presse dont le reportage du Vogue américain intitulé "La demeure de Mademoiselle Chanel".

Cette demeure occupe une place importante dans la vie de Gabrielle Chanel. Pendant une vingtaine d'années elle y séjourne entourée de ses proches : le Duc de Westminster, mais aussi Jean Cocteau, Salvador Dalí et sa femme Gala (ce dernier y peint "L’Instant sublime"), Serge Lifar, Jean et Valentine Hugo, Misia Sert, Paul Iribe, Pierre Reverdy et Gabrielle Labrunie, sa petite nièce.

À la mort du Duc de Westminster en 1954, Gabrielle Chanel vend la villa et ses meubles à l'auteur et éditeur américain Emery Reeves qui y accueillera notamment Winston Churchill, Greta Garbo, Jackie Onassis.
Le 30 septembre 2015, Chanel annonce l'acquisition de La Pausa, témoin essentiel de la vie de Coco Chanel.

Françoise-Claire Prodhon

Partager

Le lien a été copié