paris-salzburg-metiers-d-art-show-by-francoise-claire-prodhon-

Tuesday, December 9, 2014

DÉFILÉ MÉTIERS D'ART PARIS-SALZBURG
PAR FRANÇOISE-CLAIRE PRODHON

Dans le cadre rococo du château de Leopoldskron Chanel a dévoilé la collection des Métiers d'Art Paris-Salzburg 2015. Librement inspiré par l'Autriche : celle de l'Impératrice Sissi admirée en son temps pour son élégance et sa beauté, comme par les vêtements traditionnels que sont lederhose et dirndl, et par une palette de couleurs à la fois élégante et sportive, Karl Lagerfeld les a projetés dans une modernité luxueuse. Pièce emblématique de cette collection, la veste à quatre poches que Gabrielle Chanel aurait vu portée lors de ses voyages en Autriche par le liftier de l'hôtel Mittersill dont s'inspirent des silhouettes vêtues de petites vestes et de larges pantalons à baguettes contrastées qui ne sont pas sans évoquer les uniformes.

Vestes courtes évasées, paletots, capes et manteaux à longueurs mi-mollet révèlent un pli dans le dos qui rappelle celui du traditionnel manteau en loden, mais ils sont habillés de parements de cuir, de broderies d'or, de plumes et de fleurs évoquant la période Austro-Hongroise. La maille ponctuée de fleurs alpestres, défile sur des culottes de peau ces fameux lederhose qui sont également transformés en sacs. Le blanc, le rouge, le marine, le noir, s'enrichissent de tonalités vert sapin, ou vert kaki, de gris tourterelle, de brun. Les silhouettes sont sophistiquées et sportives, délibérément contemporaines. Karl Lagerfeld plonge dans le style autrichien et en exprime tout le raffinement magnifié par le savoir-faire des Métiers d'Art : broderies, plumes, plissés, tout en délicatesse prêtent à cette collection des accents romantiques. Le tweed, le cuir, le cachemire rencontrent le loden et le feutre. Ces matières conjuguées au satin, à la faille, au taffetas, à la dentelle y puisent une fraîcheur juvénile.

Le jour se chausse de mocassins décorés d'edelweiss, de sabots, de longues bottes lacées, tandis que les têtes se coiffent de chapeaux à plumes ou de cache-oreilles de cheveux tressés en macarons. Les bijoux revisitent tout le répertoire du souvenir alpin déclinant les motifs de télécabines, coucous, edelweiss... Le soir est altier, majoritairement vêtu de noir et de blanc, souvent rebrodé de fleurs. Les robes structurées s'adoucissent de plastrons, de volants, de plissés, et se chaussent de fines bottes de cuir verni.

Françoise-Claire Prodhon

Photo par Benoit Peverelli

Partager

Le lien a été copié