chanel-and-austria-by-francoise-claire-prodhon

CHANEL ET L'AUTRICHE
PAR FRANÇOISE-CLAIRE PRODHON

L'Autriche avec ses paysages de montagne avait tout pour plaire à Gabrielle Chanel. Aimant la nature, le sport et les activités de plein air, autant que les rendez-vous culturels et mondains, Mademoiselle Chanel a été conquise par le charme et l'atmosphère du pays. Dans une lettre adressée à Jean Cocteau le 16 juillet 1922 elle écrit : "Tzara est en Tyrol - semble heureux et mieux - J'irai peut-être". Á l'exemple de bon nombre d'artistes à cette époque, Tristan Tzara y séjourne avec Max Ernst et Paul Eluard, autres membres du mouvement Dada. Depuis le milieu du XIXème siècle, la région de Salzbourg et le Tyrol autrichien sont des destinations particulièrement prisées. Ce succès se confirme en 1920, lorsque le metteur en scène Max Reinhardt, le compositeur Richard Strauss et l'écrivain Hugo von Hofmannsthal créent le Festival de Salzbourg, un festival d'opéra qui attire chaque été un public cultivé et élégant.

Au début des années 1930, c'est à Saint-Moritz, la célèbre station de ski Suisse où elle aime se rendre, que Gabrielle Chanel rencontre le Baron Hubert von Pantz, un fringant aristocrate autrichien. Élégant, courtois, il a tout pour séduire Gabrielle Chanel avec laquelle il entame une liaison qui durera environ deux ans. C'est dans ces premières années de la décennie 1930 qu'il fait l'acquisition du château de Mittersill, qu'il transforme en un prestigieux hôtel de luxe.

Le Mittersill remporte un succès immédiat, et en 1936 le Vogue Américain le qualifie de: "the most talked-of place in Austria" ("L'endroit dont on parle le plus en Autriche") . Exigeant, courtois, Hubert von Pantz réussit à attirer des hôtes de marque, membres du gotha international comme le Duc de Gramont ou la Marquise de Polignac; mais aussi artistes à l'image de Marlene Dietrich, Douglas Fairbanks, Cole Porter, tous attirés par l'atmosphère raffinée de l'établissement, comme par son caractère traditionnel. Le lieu offre un grand nombre d'activités allant du golf à la marche sur les glaciers, en passant par le shopping, occasion pour cette clientèle huppée d'acheter des tenues en loden. C'est au Mittersill que Gabrielle Chanel remarque la veste impeccable des liftiers de l'établissement… Un vêtement dont elle saura se souvenir au début des années 1950, lorsqu'elle crée la veste emblématique du tailleur Chanel, ce tailleur dont elle habillera son amie l'actrice d'origine autrichienne Romy Schneider en 1961...

Françoise-Claire Prodhon

L’actrice Romy Schneider au cours d’un essayage avec Gabrielle Chanel en 1961
Giancarlo Botti ©BOTTI/STILLS/GAMMA

Partager

Le lien a été copié