lynn-wyatt-i-fell-in-love-with-karl-lagerfeld

Thursday, December 12, 2013

LYNN WYATT : "JE SUIS AMOUREUSE DE KARL LAGERFELD!"

Icône de la mode depuis 50 ans, amie des plus grands artistes, femme au grand coeur qui met sa notoriété et sa fortune au service des autres et texane depuis trois générations : Lynn Wyatt est tout ça à la fois. Elle est aussi celle qui incarne le mieux la relation très forte qui existe entre le Texas et Chanel, mise à l’honneur à l’occasion du défilé des Métiers d’Art 2013/14 baptisée “Paris-Dallas” présenté le 10 décembre au Dallas Fair Park. Lynn Wyatt raconte son admiration pour Karl Lagerfeld et sa drôle de rencontre avec Coco Chanel. Interview.

Votre ami Karl Lagerfeld a présenté sa nouvelle collection “Paris - Dallas” sur vos terres. Quelles sont vos premières impressions ?


C’était absolument fabuleux. C’est un magnifique hommage au Texas et plus généralement à tous les grands espaces américains. C’est aussi l’occasion de célébrer l’histoire très forte qui existe entre Chanel et les États-Unis.

Mais comment s’est déroulée votre première rencontre ?

MORE

C’était il y a plusieurs années dans le sud de la France où j’ai l’habitude de passer du temps, à Beaulieu-sur-Mer et à Saint-Jean-Cap-Ferrat. J’ai été tellement stupéfaite par son énergie. Il est animé à la fois par l’aspect artistique et la création, sans négliger le business. C’est très rare chez un artiste, et c’est un vrai artiste selon moi. Il a également un fabuleux sens de l’humour. Et il connaît absolument tout sur tout. C’est un vrai homme de la Renaissance ! J’ai eu la chance d’aller à Venise avec lui. Mon dieu, c’était incroyable de voir cette ville à travers ses yeux. Je suis vraiment amoureuse de lui. Je ne le vois pas si souvent - pas assez à mon goût - mais mes sentiments sont toujours aussi forts.

Karl Lagerfeld aime vous appeler sa « texane préférée ? » Que veut-il dire selon vous ?

Je ne sais pas ! Comme beaucoup de femmes du Texas, je suis indépendante, j’ai un état d’esprit très volontaire, je suis athlétique… C’est délicat de parler de soi. (rires)

Racontez-nous votre rencontre avec Coco Chanel…

Je l’ai rencontrée une fois lors d’un séjour à Paris durant lequel mon mari m’avait emmenée à des essayages de Haute Couture. Je suis une adoratrice des métiers d’art et de ces petites mains qui réalisent ces robes magiques. Mademoiselle est entrée dans la salle et s’est écriée : « Oh, c’est donc vous la texane ! ». J’ai éclaté de rire. Je lui ai répondu « Oh, Mademoiselle, je suis tellement honorée de vous rencontrer et de vous saluer. Je suis une vraie amoureuse de votre travail ». Ça n’a duré que trois minutes, mais c’est gravé dans ma mémoire !

La mode a-t-elle beaucoup changé depuis cette période ?

A l’époque, lorsqu’il y avait un défilé à Paris, il fallait attendre des semaines pour savoir ce qui s’y était passé grâce aux magazines. Et il fallait presque une année pour que la collection arrive aux USA. Ça n’a rien a voir avec aujourd’hui où tout est instantané et où le monde est bien plus petit. Dans ces années là, les femmes changeaient de vêtements quatre fois par jour. Il fallait des tenues pour le matin, le déjeuner, l’après midi et les cocktails. C’était une autre manière de s’habiller. Karl a contribué à changer tout cela. Il a une telle influence ! C’est un génie !

Lynn Wyatt, vous avez rencontré tellement de génies dans votre vie ! Andy Warhol, qui a réalisé votre portait, Coco Chanel, Karl Lagerfeld, Truman Capote…

(rires !) Vous savez, je suis très reconnaissante envers la vie. Pour moi, les choses les plus importantes dans l’existence sont : la famille, les amis et l’amusement ! J’ai la chance d’avoir rencontré ces amis incroyables. Mais j’ai une relation spéciale avec Karl…

Photo © Anne Combaz

Partager

Le lien a été copié