london-opening-by-alex-loves

OUVERTURE À LONDRES
PAR ALEX LOVES

La Petite Veste Noire de Chanel est finalement arrivée à Londres la nuit dernière, avec une somptueuse soirée privée d’ouverture à la galerie Saatchi où l’exposition se tiendra jusqu’au 28 octobre.

Malgré la pluie battante, la fine fleur de Londres s’est déplacée pour voir l’exposition célébrant l’iconique veste noire de Chanel. Déployée sur quatre salles, La Petite Veste Noire consiste en 113 photographies en noir et blanc, prises par Karl Lagerfeld, dont le stylisme est l’œuvre de Carine Roitfeld, représentant quelques-uns des visages les plus connus, et aussi d’autres un peu moins-, du monde de la mode, du design, de l’art et de la musique, portant chacun la veste d’une manière unique.

Le stylisme de la veste peut bien avoir quelques décennies, la soirée d’hier a prouvé qu’elle était toujours et plus que jamais à la pointe de la mode, bon nombre d’invités la portant fièrement. La plus jeune invitée de la soirée, Chloë Moretz, a montré qu’à tout juste quinze ans, il n’y a pas d’âge pour porter un vrai classique, alors qu’elle mixait la sienne avec de simples pantalons noirs et une fraîche chemise blanche. D’autres visages célèbres tels que Eva Herzigova, Yasmin Le Bon, Poppy Delevingne, Tallulah Harlech, Bip Ling, Henry Holland, Laura Bailey, Zaha Hadid, Lou Doillon and Noomi Rapace, pour n’en nommer que quelques-uns, ont été aperçus ainsi que Karl Lagerfeld et Carine Roitfeld qui ont fait leur apparition.

Le mannequin Alice Dellal, avec son style punk rock purement londonien, incarne à la perfection la polyvalence de la veste. Alors qu’elle portait une simple robe blanche Chanel et une veste hier soir, son portrait dans l’exposition personnifiait exactement le fait que cette pièce iconique s’adapte à celui qui la porte. Posant devant sa photo, sa mère Andrea Dellal l’a regardée fièrement et s’est exclamée : « Vous voyez, une petite veste noire, ça va à tout le monde ! On ne peut jamais mal la porter ! »

Et il n’y a pas que les femmes qui ont craqué pour la veste iconique de Chanel au fil des ans, beaucoup d’hommes sont aussi représentés sur les clichés. Le designer Haider Ackermann et l’acteur Waris Ahluwalia, dont les photos font partie de l’exposition, ont joyeusement exprimé leur amour de la veste hier soir.

Les affiches à emporter ont eu un vif succès auprès des invités, qui ont fait la queue pour rapporter des copies à la maison des tirages en noir et blanc de Lily Donaldson, Georgia May Jagger et Astrid Bergès-Frisbey.

S’il n’y a qu’une chose à retenir de la Petite Veste Noire, c’est son intemporalité et sa faculté d’adaptation. Ça a juste l’air de marcher pour tout le monde - quel que soit votre âge, votre sexe, votre style, - un fait aussi bien démontré par les photos que par les invités hier soir. Une citation éclairée sur un mur noir à la fin de l’exposition explique son allure parfaitement en une phrase : « Il y a des vêtements qui ne cessent de se régénérer au lieu de vieillir. » C’est exactement ce que fait la Petite Veste Noire. Allez le voir avant qu’elle ne parte encore !

Partager

Le lien a été copié