sarah-jessica-parkers-best-places-in-soho

Friday, September 10, 2010

MES ADRESSES À SOHO, NEW YORK
PAR SARAH JESSICA PARKER

LE MARCHÉ CORÉEN
Il y a toujours les plus beaux fruits et légumes, parfaitement présentés et souvent ceux que l’on a du mal à se procurer hors de Chinatown. Il y a aussi des produits de base dont on a toujours besoin à 2h du matin et des tas de trouvailles à faire.
Si on a de la chance, on peut tomber sur le propriétaire en train de chanter sur un fond de musique coréenne derrière la caisse.
Au croisement de Prince et Thompson Street

RAFFETTO'S
Une réputation bien méritée pour leurs raviolis maison, savoureux et variés. Frais ou congelés, ils sont le complément parfait et nécessaire à toute cuisine new-yorkaise.
Souvent, la propriétaire est présente : une femme élégante qui tient la boutique depuis ses débuts.
Dans Houston Street, entre MacDougal et Sullivan

THOMPSON CHEMISTS
Gary, le propriétaire, prend un soin particulier de ses clients, livre en dehors du quartier et propose des articles spéciaux qui n’intéresseraient pas les grands magasins. Il vous trouverait même ce qu’il n’a pas ! C’est comme dans le temps, quand une boutique prenait son affaire au sérieux, où tous ceux qui y travaillaient étaient compétents et serviables, et connaissaient le nom de chaque client.
Thompson Street entre Houston et Prince, du côté ouest de la rue

12 CHAIRS
Un établissement israélien qui sert une cuisine traditionnelle, délicieuse et à un prix raisonnable, comme la salade israélienne, des soupes merveilleuses et d’autres innombrables friandises. Beaucoup de gens aiment y passer des heures pour l’ambiance familiale, son emplacement calme et agréable, et un service aimable. Bien sûr c’est la nourriture qui attire le plus !
Dans MacDougal Street entre Houston et Prince, du côté est de la rue

RAOUL'S
Un incontournable de Soho. Établi depuis très longtemps, il fait toujours le meilleur steak- frites de la ville. Un artichaut mariné est la meilleure façon de commencer votre repas, et si vous souhaitez prendre un apéritif, rien de plus cosy que de s’asseoir avec un verre de vin rouge en attendant votre entrée.
Un petit endroit tamisé et intime, qui a su garder son décor unique et sexy, et l’un des rares où l’on ne se plaint pas d’être serrés comme des sardines en franchissant le seuil. L’apéritif mène doucement vers un merveilleux repas et une soirée inoubliable. Le mélange de musique ambiante et des bavardages est la meilleure bande-son que l’on puisse entendre à NYC.
Dans Prince Street entre MacDougal et Thompson

Partager

Le lien a été copié