coco-chanels-apartment-the-coromandel-screens

Tuesday, June 29, 2010

L’APPARTEMENT DE COCO CHANEL
LES PARAVENTS DE COROMANDEL

« J’aime les paravents chinois depuis que j’ai dix-huit ans… J’ai cru m’évanouir de bonheur quand, pour la première fois, en entrant chez un marchand chinois j’ai vu un Coromandel… Les paravents, c’est la première chose que j’ai achetée… » (Cité dans « Chanel Solitaire » de Claude Delay – Gallimard – 1983 p.12)

Mademoiselle Chanel aurait possédé 32 paravents. Son appartement du 31 rue Cambon en renferme huit qu’elle n’hésitait pas à détourner de leur fonction première: elle en habillait les murs comme du papier peint, ou les déployait pour structurer son espace intime.
On raconte que Gabrielle Chanel s’en servait aussi pour cacher les portes. Ainsi, lorsqu’elle recevait à dîner, elle était certaine de retenir ses invités.
Les paravents de Coromandel incarnent son goût pour l’art chinois qu’elle découvre en compagnie de Boy Capel. C’est à la fin de l’époque Ming (1368-1644), qu’apparaît la technique du « laque de Coromandel » dans la province de Hu-nan, au cœur de la Chine. Les thèmes privilégiés sont la mythologie, les scènes de la vie impériale, l’amour de la nature… qui confèrent à cette iconographie une dimension spirituelle.

Partager

Le lien a été copié