COLLECTION SIGNATURE

COLLECTION SIGNATURE 1932

C’était en 1932, et l’Europe était en pleine crise économique. Gabrielle Chanel, devenue célèbre dans les années 1920 pour ses créations d’avant-garde, fut approchée par l’Union des Diamantaires pour promouvoir leurs gemmes. Avec celles qu’on lui avait confiées, Coco Chanel créa sa première et unique collection de Haute Joaillerie : Bijoux de Diamants.

illustration

Inspiré par la frange popularisée pendant les Années Folles, ce collier reprend l’un des codes originels de la Haute Joaillerie de Gabrielle Chanel. Irradiant la lumière de plus de 35 diamants baguette et 535 diamants brillant, sa construction fluide sur plusieurs niveaux lui donne une allure résolument moderne.

Les pièces au design radical que Gabrielle Chanel choisit d’exposer dans son hôtel particulier du 29, Faubourg Saint Honoré, incarnaient 5 thèmes intemporels, en référence au chiffre fétiche de Coco Chanel : la plume, la frange, le ruban, le soleil, et les étoiles – une mystérieuse constellation inspirée par les mosaïques ornant le sol de l’orphelinat d’Aubazine, où Gabrielle Chanel passa son enfance.

illustration

Ce bracelet en or blanc et diamants est un hommage à la comète de la collection de 1932. S’enroulant autour du poignet comme le modèle original dessiné par Gabrielle Chanel, une étoile céleste renferme un diamant rond de 3,07 carats. Autour d’elle, un cosmos scintille au gré d’environ 900 diamants, pour un total de plus de 26 carats.

Les bijoux étaient exposés sur des modèles de cire au réalisme saisissant, sans doute inspirés par les amis surréalistes de Coco Chanel, tandis qu’à l’arrière-plan des miroirs réfléchissaient l’éclat intense des diamants. Illustrant la nature ingénieuse de Gabrielle Chanel, les pièces les plus élaborées étaient transformables – des bijoux pensés pour une femme émancipée, dont rien ne devait entraver la liberté.

illustration

Graphique et souple, ce sautoir est une variation autour du ruban, l’un des codes originels de la collection signée par Gabrielle Chanel en 1932. Réalisé à la main en or blanc, ce ruban joue d’une cassure rythmique : la géométrie des diamants baguettes se juxtapose à un serti clos de diamants ronds. Un diamant poire parachève ce nœud moderne.

L’exposition fut un succès total, au grand dam des joailliers de la place Vendôme qui considéraient Gabrielle Chanel comme une simple couturière. Bien que la collection fut démantelée et que les diamants retournèrent rapidement à leurs propriétaires, ces créations révolutionnèrent la joaillerie de l’époque et consolidèrent les codes de la Maison CHANEL, qui demeurent une inspiration encore aujourd’hui.

AUDACE, FÉMINITÉ, LIBERTÉ – EN DIAMANTS, BIEN SÛR, AUSSI IRRÉDUCTIBLES QUE L’ESPRIT DE GABRIELLE CHANEL.
illustration

Plume empruntée à un autre temps, cette broche est la réplique exacte d’une pièce créée par Gabrielle Chanel en 1932 pour l’exposition Bijoux de Diamants, la première et unique collection de Haute Joaillerie signée par Coco Chanel. Grâce à sa structure flexible, cette broche en diamants et en or blanc permet deux portés : classique ou plus fantaisiste lorsqu’elle épouse la courbe de l’épaule.

« SI J'AI CHOISI LE DIAMANT, C'EST PARCE QU'IL REPRÉSENTE LA VALEUR LA PLUS GRANDE SOUS LE PLUS PETIT VOLUME. »

— Gabrielle Chanel

illustration

« Je crois aux astres », disait Gabrielle Chanel. Cette bague lumineuse en or blanc et en diamants s’inspire des codes de Haute Joaillerie de la collection de 1932. Portée, elle évoque une étoile magique qui se serait échappée de l’univers de Coco Chanel pour venir épouser parfaitement la main.

illustration

L’invitation originale de 1932 pour l’exposition Bijoux de Diamants.

illustration

Cette photographie du collier Comète est l’une des cinq images que contenait le dossier de presse original de 1932.

Issu des archives des actualités cinématographiques, ce film dévoile la vision unique de Gabrielle Chanel à travers sa collection Bijoux de Diamants, présentée en 1932.