CHANEL NEWS

the_fall-winter_201920showasseenbyjo-annfurniss

LE DÉFILÉ AUTOMNE-HIVER 2019/20
VU PAR JO-ANN FURNISS

« Le 5 mars 2019 a signé à la fois une fin et un début. Le tout dernier défilé de mode CHANEL de Karl Lagerfeld s’est déroulé dans un Grand Palais hivernal, au milieu de montagnes aux pics immaculés, de coulées de neige et de chalets en bois ouvragés.

C’était une ‘Gesamtkunstwerk’ de Lagerfeld, une œuvre d’art totale, de celles que, tous les ans, nous attendions de lui. La mode est alors plus qu’une simple collection de vêtements pour la saison à venir, elle devient un moment de l’histoire, un événement et l’expression d’un présage de ce que sera l’avenir.

Karl Lagerfeld vivait pour l’avenir, il n’était pas de ceux qui s’attardent sur le passé, mais possédait des antennes qui, depuis ses débuts chez CHANEL, lui permettaient de toujours savoir ce qui se profilait à l’horizon. Doté d'une immense connaissance des époques, des peuples et des lieux et amoureux de l’histoire, M. Lagerfeld savait dans quel sens elle se mouvait. Il connaissait aussi très bien la place qui y était la sienne, aux côtés de Mademoiselle Chanel, mais pas en spectateur oisif. Il était là pour la façonner, et de main de maître!

Lorsque sa voix a résonné au début du défilé, c’était pour raconter qu’on lui avait déconseillé de prendre les rênes de ce qui, autrefois, était considéré comme une Maison endormie, presque engloutie par le temps, mais il savait que ce n’était pas le cas. Il a transformé CHANEL, et avec elle, toute l’industrie de la mode, comme l’avait fait Mademoiselle elle-même.

Tous ceux qui appartiennent au monde de la mode marchent aujourd’hui sur un rythme que Karl a imprimé. Si la cadence est difficile à suivre c’est parce que c’était la sienne, celle d’un homme dont la capacité incomparable pour le travail n’avait d’égale que la joie qu’il en tirait. Si la mode est spectaculaire c’est parce que c’est ainsi que Karl la concevait. Si sa portée est mondiale, et si son influence culturelle va bien au-delà du « shopping », c’est parce que Karl l’avait décrété. Et tout cela, il l’a accompli à travers CHANEL. Sans perdre de vue l’humanité qui est son cœur, ni perdre lui-même de son humanité.

Le défilé automne-hiver 2019 en atteste. On retrouve dans la succession de silhouettes un mélange masculin et féminin, expression du principe d’égalité sur lequel repose CHANEL, et auquel Karl croyait profondément. L’esprit du tailleur et du flou français était également présent, cette culture de la mode que Karl, encouragé par sa mère à quitter l’Allemagne et à changer le monde, a pleinement adoptée à son arrivée à Paris.

Lors du dernier passage, de nombreux mannequins ont laissé paraitre une émotion légitime, des modèles comme Mariacarla Boscono que Karl a connu adolescente et que, comme tant de ceux qu’il a pris sous son aile, il a encouragée à être elle-même. Au son de la musique de Phillip Glass, arrangée par Michel Gaubert – lui aussi révélé et encouragé par Karl -, un sentiment montait, celui d’être en présence d’une incroyable beauté, d’une immense joie et tristesse mêlées. La Heroes Symphony de Philip Glass trouvait à la fin un écho dans Heroes de David Bowie. Michel Gaubert explique : "Comme le dit la chanson, nous pouvons tous être des héros le temps d’une journée, mais Karl, Karl a été un héros pendant 85 ans".

La standing ovation qui a clos le défilé était spontanée et belle, sincère et remplie de larmes - plus qu’aucune que j’ai connue auparavant. C'était aussi une ovation pour l'époque Lagerfeld, qui connaît sa fin en même temps que son maître.

Mais la musique ne s’arrête pas.

Le 5 mars a marqué une fin et le début d’autre chose. Karl, en grand connaisseur du sens de l’histoire, aimait à regarder vers l’avenir. Ce défilé était autant celui de Karl Lagerfeld que celui de Virginie Viard. Avec elle, la musique continue à jouer, mais c’est sa propre mélodie. Nous avons tous hâte de découvrir son interprétation de la partition CHANEL. »

#CHANELintheSnow
#CHANELFallWinter

00/7
the_scarf_of_theseason

L'ÉCHARPE DE LA SAISON

Le pointu, petite écharpe en mousseline ou en cuir s’orne de pampilles et de broches bijoux. Porté à ras du cou, il habille le haut des silhouettes de la saison et marque l’esprit masculin-féminin de la collection.

#CHANELintheSnow
#CHANELFallWinter

00/5
mountain_wear

CHAUSSURES DE MONTAGNE REVISITÉES

Inspirés des chaussures de montagne, les après-skis en fausse fourrure à talon et brodequins de la collection Automne-Hiver 2019/20 se portent à même la peau et élèvent les silhouettes des tailleurs pantalons, robes courtes en mousseline et plumes.

#CHANELintheSnow
#CHANELFallWinter

00/3
winter_bags

SACS D'HIVER

En cuir ou en mouton lainé, les sac à dos et pochettes-ceinture CC gansés détournent l’univers du sport, tandis que d’autres modèles aux couleurs plus toniques se parent de finitions lainées et contrastent avec les teintes blanches de la collection.

#CHANELintheSnow
#CHANELFallWinter

Partager

Le lien a été copié