CHANEL NEWS

andre-at-chanel-colette-march-5th

ANDRÉ CHEZ CHANEL-COLETTE
LE 5 MARS

De 15h à 18h, André customisera des sacs Chanel dans la boutique éphémère de Chanel-Colette au 336 – 340, rue Saint-Honoré, Paris.

André est un artiste graffeur français. Il est le créateur d'un personnage rose, appelé Monsieur A, qu'il dessine sur les murs à travers le monde, et qui est caractérisé par une asymétrie des yeux (un œil rond, l’autre étant une croix). Il est également célèbre pour ses « Love Graffitis », des prénoms entourés de petits cœurs.

maxence-cyrin-and-elisa-sednaoui-at-chanel-colette-march-4th

MAXENCE CYRIN ET ELISA SEDNAOUI
CHEZ CHANEL-COLETTE
LE 4 MARS

De 17h à 19h, Maxence Cyrin et Elisa Sednaoui animeront l’ambiance sonore de Chanel-Colette : Maxence Cyrin sera présent avec une performance au clavecin tandis qu’Elisa Sednaoui mixera aux platines.

Artiste de formation classique, Maxence Cyrin jongle avec les couleurs musicales et détourne avec talent new wave, techno et électro : il réinterprète les classiques de la techno au piano solo.

Elisa Sednaoui, actrice et mannequin, a récemment collaboré avec DJ Chaim après avoir joué dans le film « Bus Palladium » de Christopher Thompson, dont le scénario évolue autour d’un groupe de rock et d’un célèbre club parisien.

soledad-at-chanel-colette-march-3rd

SOLEDAD CHEZ CHANEL-COLETTE
LE 3 MARS

De 16h à 18h, Soledad customisera des sacs Chanel dans la boutique éphémère de Chanel-Colette au 336 – 340, rue Saint-Honoré, Paris.

Elle est l'illustratrice emblématique du magazine féminin Elle. Ancienne étudiante de l’École supérieure d'arts graphiques Penninghen, puis directrice artistique dans la publicité, elle s'est ensuite réorientée vers le dessin. Ses personnages, nouvelles « Parisiennes », expriment toutes les contradictions des femmes occidentales au 3e millénaire.

kevinlyons-at-chanel-colette-march-1st

KEVIN LYONS CHEZ CHANEL-COLETTE
LE 1ER MARS

De 16h à 18h, Kevin Lyons assurera une customisation de sacs Chanel dans la boutique éphémère de Chanel-Colette au 336 - 340, rue Saint-Honoré, Paris.

Kevin Lyons est diplômé depuis 1992 de la Rhode Island School of Design où il a obtenu un diplôme en cinéma.
Typographe, directeur artistique, designer et professeur, il est nommé en 2001 comme l’un des “40 plus grands designers en dessous de 30 ans” par I.D. Magazine. Son travail a été publié, de Trasher à The Face, de Lowdown à Anthem, en passant par Refill. Il a exposé dans le monde entier, dont des expositions solo, à Philadelphie, Los Angeles, San Francisco, Tokyo, ainsi que Paris.

chanel-and-colette-meet-in-ruesaint-honore

CHANEL ET COLETTE
RENCONTRE RUE SAINT-HONORÉ

Du 1er au 10 mars, deux univers de la Mode - Chanel 31 rue Cambon et Colette 213 rue Saint-Honoré - fusionnent leur créativité avec l’ouverture, aux numéros 336-340 rue Saint-Honoré, d’une boutique éphémère Chanel de 200m², dans l'espace brut d'un ancien garage, devenu vitrine géante et vivante.

Avec cette installation spontanée alliant mode, arts plastiques et performances musicales, Chanel et Colette signent un joyeux mix & match créatif rock.

À l’affiche, des silhouettes de la collection Chanel Printemps-Été 2011 intriguent et électrisent en se confrontant avec une sélection de jeunes créateurs choisis par Colette.

Les sacs de légende de la Maison Chanel et des modèles de la saison, dont le sac Mademoiselle au code couleur de Colette, se prêtent à une « customisation » singulière par différents artistes : Kevin Lyons, Soledad, André, Fafi et SO-ME.

Insolites et ludiques, une poupée collector signée Karl Lagerfeld, des bijoux de sacs, des casques et des appareils photos, ainsi que les indispensables produits Colette, compilations et bougies : autant d’objets de désir à redécouvrir…

Autres propositions esthétiques et gustatives : une animation bar à ongles Chanel et un bar à cupcake.

Mise à disposition des clients de la boutique, une playlist créée par Michel Gaubert.

Au programme :

Des invitées exceptionnelles, amies de la Maison Chanel, qui jouent les DJs et cinq artistes qui assurent, sur demande, la « customisation » des sacs Chanel.

Mardi 1er mars : Kevin Lyons, designer et illustrateur, « customisation », 16h à 18h
Mercredi 2 mars : démonstration d’un artisan de Lemarié sur camélias, 15h à 18h
Jeudi 3 mars : Soledad, illustratrice, « customisation », 16h à 18h
Vendredi 4 mars : performance au clavecin de Maxence Cyrin, pianiste et compositeur
Samedi 5 mars : André, artiste graffeur, « customisation », 15h à 18h
Lundi 7 mars : Fafi, artiste graffeur, « customisation », 16h à 18h
Mardi 8 mars : animation bar à ongles Chanel
Mercredi 9 mars : SO-ME, graphiste et illustrateur, « customisation », 16h à 18h
Jeudi 10 mars : animation bar à ongles Chanel

Chanel et Colette : Rencontre rue Saint-Honoré
336-340, rue Saint-Honoré, Paris 1er
Du 1er au 10 mars 2011
Horaire : Lundi-Samedi de 11h00 à 19h00

31-rue-cambon-the-story-behind-the-facade

31 RUE CAMBON
UNE HISTOIRE DERRIÈRE LA FAÇADE

La rue Cambon, ouverte au XVIIIe siècle, porte le nom d’un célèbre révolutionnaire de la Convention, dont le père était fabricant de tissus.

Après la Révolution, les rues du quartier seront percées, détruisant un ensemble de bâtisses du Couvent de la Conception, dont ne subsiste aujourd’hui que Notre Dame de l’Assomption. On constate que les bâtiments construits par la suite sont issus du classicisme, un style architectural privilégiant les lignes pures et la rigueur des proportions, symétriques et horizontales. Les façades sont lisses, le volume des édifices est unifié.

C’est dans cette rue que Gabrielle Chanel ouvre sa boutique de chapeaux « Chanel Modes » en 1910. Une ouverture qui a lieu au 21 rue Cambon, en plein cœur du quartier de l’élégance à deux pas de la Place Vendôme, et de la rue du Faubourg Saint-Honoré, synonyme de luxe et de tendances.

Au XIXe, quelques écrivains français tels que Stendhal et Chateaubriand séjournèrent aussi dans la rue Cambon et Chanel y côtoya également le célèbre caricaturiste SEM qui fit la première publicité pour son parfum, CHANEL N°5.

Rapidement reconnue pour ses talents de modiste, Gabrielle décide de s’agrandir et ouvre à partir de 1918, une nouvelle boutique à l'adresse du 31. C’est ici qu’elle invente le concept de la boutique contemporaine : dès 1921 des accessoires sont proposés aux côtés de son premier parfum, le N°5, puis des bijoux et des produits de beauté pour accompagner ses vêtements et chapeaux.

La rue Cambon devient alors le fief de Gabrielle Chanel. Elle aménage son territoire dans cet immeuble du XVIIIe siècle : au rez-de-chaussée, la boutique, au premier étage le grand salon où sont présentées les collections. C’est aussi dans ce grand salon qu’ont lieu les essayages de Haute Couture. Puis l’escalier tapissé de miroirs mène à son appartement au deuxième étage, lieu intime peuplé de ses trésors. Au dessus, le studio où travaille aujourd’hui Karl Lagerfeld puis les ateliers, baignés de lumière jusque sous les toits. Elle y abrite toutes ses activités : atelier de bijoux, de chapeaux, atelier sport, … Cette configuration, imaginée par Gabrielle Chanel est restée intacte.

Dans les années 20, Chanel s’étendra pour occuper jusqu’à cinq immeubles en 1927, du 23 au 31 rue Cambon.

history-of-a-decor

UN DÉCOR À TRAVERS LE TEMPS

From as early as the 1930s, Gabrielle Chanel used a baroque decor with gilt wood paneling for her fashion shows at 31 rue Cambon. The two pilasters are 17th-century Italian sculpted caryatids, which today stand on both sides of the mirror in the dining area of Mademoiselle’s apartment.

By the 1960s, only a few traces of this theatrical decor remained, the overall style having disappeared. Its spirit nevertheless endures, as seen in the catwalk design for the Spring-Summer 2011 Haute Couture show, which clearly evoked the original decor and 18th-century mirrors of Coco Chanel’s apartment.

Photograph on the left by Roger Schall: fashion show at 31 rue Cambon in 1938

Photograph on the right by Olivier Saillant: Haute Couture show at the Pavillon Cambon Capucines in 2011

Partager

Le lien a été copié